Auxo® et Hydris® : un vrai « plus » sur dicotylédones difficiles

Auxo® et Hydris®, herbicides maïs de post-levée pour les maïs grain et fourrage, sont à base de tembotrione, substance active qui se distingue par sa largeur de spectre, sa rapidité d’action et sa sélectivité.

Auxo® et Hydris®, herbicides maïs de post-levée pour les maïs grain et fourrage, sont à base de tembotrione, substance active qui se distingue par sa largeur de spectre, sa rapidité d’action et sa sélectivité. Ces spécialités, véritables solutions anti-dicots uniques pour simplifier la construction des programmes de désherbage maïs, même dans des situations de flore diversifiée, apportent notamment un vrai « plus » sur renouée des oiseaux, renouée liseron et mercuriale.

Auxo et Hydris sont composés de bromoxynil et de tembotrione, une nouvelle substance active puissante qui appartient à la famille chimique des tricétones et qui a été développée pour le contrôle en post émergence des adventices du maïs.

L’innovation vient de l’introduction d’un radical trifluoro-éthyl, qui améliore la solubilité dans l’eau et permet la perméabilité à travers les barrières lipophiles, d’où un spectre d’efficacité amélioré sur dicotylédones mais également sur graminées. Par ailleurs, l’adjonction d’un phytoprotecteur, l’isoxadifen-éthyl, accroît la sélectivité de la molécule pour une préservation optimale du potentiel du maïs. Enfin, grâce à la complémentarité des modes d’action de la tembotrione et du bromoxynil, l’activité sur les adventices sensibles est très régulière et permet ainsi une bonne flexibilité vis-à-vis des conditions climatiques.

La tembotrione : une molécule rapide d’action et très sélective

La tembotrione inhibe l’activité de l’enzyme 4 hydoxy-phenyl-pyruvate-dioxy-genase (4 HPPD). La formation des pigments de la plante, les caroténoïdes, s’interrompt suite au blocage de cette enzyme. L’adventice n’est alors plus protégée contre le rayonnement ultra-violet : sa chlorophylle est détruite, elle blanchit très rapidement et meurt.

La tembotrione est absorbée de façon prédominante par voie foliaire puis se déplace dans la plante à la fois par systémie ascendante dans le xylème et par systémie descendante dans le phloème. Les adventices sensibles traitées blanchissent dans les 3 à 4 jours après l'application et sont détruites en seulement 5 à 7 jours après le traitement.

Enfin, grâce à sa nature chimique, la tembotrione est dotée d’une encore plus grande sélectivité que les autres représentants de la famille des tricétones.

Un très large spectre anti-dicotylédones

Auxo et Hydris innovent par la largeur de leur spectre anti-dicots, même sur flore complexe.

Ils contrôlent les amarantes, chénopodes, morelle, ambroisie, renouée persicaire, renouée feuille de patience, arroches, datura, ravenelle, mouron… et apportent un vrai « plus » sur renouée des oiseaux, renouée liseron et mercuriale.

[Auxo 0,75 l/ha + adjuvant] x 2 applications
Cumul des résultats France 2006/2008

Préconisations d’utilisation

Auxo et Hydris s’emploient s’emploie du stade 2 feuilles au stade 9 feuilles du maïs et peuvent s’intégrer dans différentes stratégies de désherbage :

Dans une stratégie tout en post-levée à une seule application, positionner celle-ci de préférence avant les stades 4 feuilles du maïs. Les traitements, qu’ils soient uniques ou fractionnés, doivent par ailleurs être réalisés avant les stades 2 à 6 feuilles des dicots et 2 à 3 feuilles des graminées.

La meilleure efficacité est obtenue en traitant les adventices le plus précocément possible :

  • pour les adventices très sensibles à sensibles, entre la levée et le stade 4 feuilles pour les dicotylédones et la levée et le stade 3 feuilles pour les graminées
  • pour les adventices moyennement sensibles entre la levée et le stade 2 feuilles.

Dans tous les cas le produit s’applique sur des adventices poussantes afin d'assurer la meilleure diffusion possible de la substance active. Traiter une culture en bon état végétatif, par « temps poussant », lorsque l’humidité relative est supérieure à 60 % et lorsque la température est comprise entre 15 et 25 °C. Enfin, ne pas traiter des maïs mal implantés, en mauvais état sanitaire, souffrant du froid, d'excès d'eau, de sécheresse ou succeptibles de subir de grands écarts thermiques.

Ne pas appliquer Auxo et Hydris sur une production de semences.