Adengo® Xtra, une solution herbicide maïs pour un désherbage réussi dès la pré-levée sur un large spectre d'adventices

En maïs, le désherbage précoce est indispensable pour contrôler les adventices. C'est pourquoi Bayer met à disposition une innovation herbicide, Adengo® Xtra, qui se positionne en pré-levée ou en post-levée précoce. Nombreuses adventices ciblées, facilité d’emploi, adapté aux zones à enjeu eau... autant d'atouts pour cette solution hyperconcentrée.

Homologué sur maïs grain et maïs fourrage, Adengo® Xtra  peut être appliqué juste après les semis et jusqu’au stade 3 feuilles. Cet herbicide offre un haut niveau d’efficacité sur un large spectre d’adventices, avec une persistance d’action permettant de limiter les rattrapages : un véritable plus pour protéger le potentiel de rendement de la culture.

Fiche d’identité

Spectre complet : dicotylédones, graminées estivales, vivaces

Composition : 90 g/l thiencarbazone-methyl + 225 g/l isoxaflutole + 150 g/l cyprosulfamide
Dose d’homologation : 0,44 l/ha
Formulation : Liquide, suspension concentrée (concentré fluidifiable)
Dispositif végétalisé permanent (DVP) : 5 mètres

Efficacité sur un large spectre d'adventices

« Adengo® Xtra présente une haute efficacité contre l’ensemble des adventices, et notamment contre les renouées des oiseaux, renouées liseron, lampourdes et datura. Cette dernière adventice, désormais relevée dans les trois quarts des parcelles d’Aquitaine, se doit d’être contrôlée en raison de sa teneur en alcaloïdes fortement toxiques et de la réglementation en vigueur. »

Un véritable avantage sur dicotylédones

En terme d’efficacité, Adengo® Xtra cible l’ensemble des flores présentes en maïs. Adengo® Xtra est très performant dès la pré-levée sur dicotylédones classiques mais également difficiles du maïs telles que : ambroisie, datura, laiteron, mercuriale, renouées (des oiseaux, liseron, persicaire), véronique.... Nos différentes analyses nous permettent d’affirmer qu’il s’agit actuellement d’une des meilleures spécialités pour contrôler les renouées dès la pré-levée.
Il présente également une bonne efficacité sur les graminées estivales, avec un niveau dépassant les 95 % sur pâturin annuel et panic pied-de-coq (en cas de forte pression : envisager une complémentation anti-graminées).

Performances dicots & graminées

Adengo® Xtra peut être intégré dans un programme herbicide pour cibler les vivaces, en particulier les Liserons et Rumex.

Grâce à cette largeur de spectre, moins besoin de prévoir un traitement de rattrapage et de ressortir son pulvérisateur.

Un désherbage dès la pré-levée, pour une meilleure efficacité

La dose doit être adaptée à la stratégie choisie : soit 0,44 l/ha en pré-levée seule, soit 0,33 l/ha dans les autres cas.

Adengo® Xtra peut être appliqué en post-semis/pré-levée ou en post-levée précoce. La stratégie de désherbage va dépendre de la flore présente, mais également de la situation pédoclimatique des parcelles et de l’organisation du temps de travail. Il offre donc une flexibilité en terme de mise en œuvre, avec un positionnement possible sur les deux créneaux.

Cela étant, une stratégie de désherbage en pré-levée est à privilégier, car elle permet de limiter la concurrence entre les levées de maïs et celles des adventices.

En fonction de la flore à contrôler, Adengo® Xtra peut être associé avec un partenaire adéquat. Par exemple, dans les situations de forte pression graminées, il est recommandé avec un anti-graminées spécifique, à dose réduite.

Résumé des différentes stratégies de positionnement d’Adengo® Xtra

Adengo® Xtra, une solution pour limiter les doses de chloroacétamides

Dans les situations très infestées en graminées estivales, Adengo® Xtra peut être associé à une spécialité à base de chloroacétamide à dose réduite. Comme il présente une haute efficacité contre les graminées estivales, il permet de diminuer la dose de son partenaire : un atout pour les parcelles où l’objectif est de limiter les quantités de chloroacétamides utilisées à l’hectare.

Facilité d’emploi grâce à une formulation extra concentrée

Une dose homologuée très concentrée

Avec une faible dose autorisée - seulement 0,44 l/ha - Adengo® Xtra offre une formulation plus concentrée, facilitant la mise en œuvre des traitements. Ainsi 5 à 10 fois moins de bidons sont manipulés par rapport à un programme classique, du stockage jusqu’au recyclage. Avec le même volume de produit, il est ainsi possible de traiter une surface plus importante qu'avec un herbicide de formulation classique.

Un gain de temps pour la préparation de la bouillie et le rinçage des bidons

Cette formulation améliorée apporte un haut confort d’utilisation : dilution rapide, avec une exposition au produit réduite. Ce gain de temps s'illustre aussi sur le temps de rinçage : nettement plus rapide qu'avec les produits de formulation classique.

Utilisation adaptée aux zones à enjeu eau

Adengo® Xtra peut être utilisé dans les zones particulièrement exposées aux risques de pollution des eaux (bassins versants, sols sujets au lessivage...), en complément des mesures de protection (semis de bandes enherbées, travail du sol raisonné...).

Lors des applications d'Adengo® Xtra, le Dispositif végétalisé permanent (DVP) à respecter est de 5 mètres de large.

À noter

Adengo® Xtra est une alternative au désherbage « en plein » puisqu’il peut être appliqué uniquement sur le rang de maïs, complété par un binage sur l’inter-rang.

Comment ça marche ?

En plus du Thiencarbazone, focus sur deux composants utilisés dans la formulation d’Adengo® Xtra : le cyprosulfamide et l’isoxaflutole.

Le cyprosulfamide, un phytoprotecteur de seconde génération

Le désherbage avec des produits racinaires présente un intérêt certain qui n’est plus à démontrer. Pour garantir la sélectivité d’Adengo® Xtra vis à vis de la culture, Bayer associe à deux matières actives un phytoprotecteur de nouvelle génération : le cyprosulfamide.

Les mécanismes de phytotoxicité des herbicides racinaires sont souvent liés à l’enchaînement de deux phénomènes : un premier durant lequel les conditions sont favorables à l’absorption du produit par la plante, et un deuxième, induit par le froid, la canicule, ou une hygrométrie basse, qui conduit à un arrêt brutal de végétation empêchant toute métabolisation de l’herbicide dans le jeune maïs. La matière active se retrouve alors en trop forte concentration et trop longtemps dans la plante, engendrant une toxicité. Cette toxicité peut également provenir d’une trop grande dose de matière active herbicide, d’un type de sol ou encore d’un type de variété plus sensible.

Le cyprosulfamide incite et augmente la synthèse d’enzymes, spécifiques aux plantules de maïs, qui convertissent l’herbicide en métabolites non phytotoxiques. La sélectivité vis à vis de la culture est alors assurée. La matière active herbicide n’a de ce fait plus l’occasion de séjourner longtemps et à forte dose dans la plante. Les risques de phytotoxicité sont alors supprimés.

L’isoxaflutole, un fort pouvoir de réactivation

Le mode d’action original de l’isoxaflutole offre une lutte synchronisée avec le développement des adventices. Il permet d’agir sur tous les stades d’adventices par une action immédiate et continue dans le temps. La molécule présente en effet trois zones d’activité : elle est en contact avec l’adventice, reste déposée en surface du sol, et constitue une réserve dans la partie active du sol. Il en résulte trois périodes d’activité : un contrôle immédiat des adventices présentes, une maîtrise ultérieure des mauvaises herbes enfouies plus profondément, et un contrôle continu des adventices à levées échelonnées grâce à la réactivation de la molécule.

Une période de sécheresse après le traitement de pré-levée ? Peu importe, l’action de l’isoxaflutole se bloque… pour mieux se réactiver dès que les précipitations reviennent. Cette réactivation, qui peut s’exprimer jusqu’à 20 jours après le traitement avec des pluies de 10 à 20 mm, conduit alors à la destruction des adventices levées dans les 5 à 10 jours qui suivent.

L’outil météo agricole vous propose diverses fonctionnalités :
  • Historique des données
  • Prévision sur 7 jours
  • La météo de 5 communes
  • Risque de rosée
  • Durée d’ensoleillement
  • Plages de traitement