A l'automne, veiller aux conditions d'application des herbicides ? Un passage obligé pour sécuriser l'implantation de ses céréales

Les semis de céréales ont maintenant débuté depuis quelques semaines, avec des chantiers de semis plus ou moins avancés suivant les régions. Sitôt le semis vient le temps fort du désherbage. Appliquer les solutions de désherbage dans de bonnes conditions est primordial pour sécuriser l'implantation de sa culture. Il s'agit alors de maximiser l'efficacité des herbicides, d'éviter les risques de phytotoxicité pour au final obtenir la meilleure rentabilité possible. Petit rappel des bonnes pratiques avec Magalie Devavry, responsable technique herbicides céréales Bayer.

Les atouts d'un désherbage précoce ?

Désherber tôt ses parcelles de céréales permet d'intervenir avec des produits racinaires sur des adventices jeunes et de réduire la concurrence des adventices au démarrage de la culture. Le potentiel de rendement est donc ainsi préservé précocement.

Quelle que soit la pression adventice dans la parcelle (flore, niveau d’infestation, résistance), l’intervention dès l’automne est aujourd’hui indispensable et constitue la base du désherbage. Il permet de gérer dès l’automne les populations de graminées, notamment vulpins et ray-grass, ainsi que les dicotylédones. La nuisibilité des adventices est variable, proche de 20q/ha en moyenne dans nos essais vulpin/ray-grass.

Sur les deux principales adventices (vulpin, ray-grass) sensibles ou en dérive d’efficacité aux produits de sortie d'hiver, une application à l’automne, relayée par une application de sortie d'hiver si nécessaire, se montre être la stratégie la plus efficace et la plus rentable. Cette stratégie contribue à la diversification des matières actives et modes d’action.

Sur des vulpins et/ou ray-grass avec une résistance avérée aux produits de sortie d'hiver, le programme automne stricte s’avère être la solution pour garantir efficacité et préservation de son rendement.

« En complément de pratiques culturales (labour, faux-semis, décalage de la date de semis) adaptées, intervenir tôt dès l'automne est le meilleur moyen pour éliminer le plus d’adventices possible. »

Quelles sont les conditions d’application pour maximiser l'efficacité du désherbage précoce à l'automne ?

Les herbicides utilisés précocement à l’automne sont des produits racinaires. Appliqués sur le sol, en pré-levée ou en post-levée précoce de la culture, ils pénètrent par les organes souterrains des végétaux (racines, graines, plantules). De part leur mode de fonctionnement, ces herbicides nécessitent des conditions particulières d’utilisation pour fonctionner de manière optimale.

Les critères à prendre en compte pour tirer le meilleur parti des solutions et optimiser, in fine, sa rentabilité sont :

  1. Qualité de semis
  2. Conditions météorologiques
  3. Stade d’intervention

Retrouvez ci-dessous en synthèse nos recommandations :

Bon à savoir pour les produits racinaires :

Les produits racinaires utilisés à l’automne, exerçant une sélectivité de position (flufénacet, pendiméthaline…), nécessitent une bonne qualité de semis et une veille sur la pluviométrie annoncée après application. Dans des conditions d’utilisation optimales, les semences de céréales sont positionnées plus profondément que les graines d’adventices et échappent ainsi à l’action du produit racinaire. Celui-ci n’aura pas d’impact sur la levée de la culture en place, mais sera efficace sur les adventices dont les graines se situent principalement dans la couche superficielle du sol.

A l'automne, veiller aux conditions d'application des herbicides ? Un passage obligé pour sécuriser l'implantation de ses céréales

Zoom sur Mateno® herbicide d'Automne de pré-levée et post-levée précoce utilisable à l'automne sur blé tendre d'hiver

Mateno® est un herbicide d’automne à très large spectre anti-graminées, vulpins, ray-grass notamment, et anti-dicotylédones. Utilisé seul à la dose préconisée de 2 L/ha, Mateno® garantit un niveau d’efficacité moyen supérieur à 90 % sur vulpin et ray-grass. Mateno®, c’est également plus de 95 % d’efficacité sur agrostides, pâturins, vulpies et sur bon nombres de dicots (véroniques, pensées, coquelicots).

Mateno®, c’est également un gain IFT de près de 40 % par rapport à des programmes de référence pour une efficacité au moins équivalente.

« Mateno® en associant 3 molécules (flufénacet, diflufénican, aclonifène) apporte une réponse pour gérer durablement sa problématique de désherbage et limiter le risque de résistance. »