Bayer confirme son virage vers le biocontrôle

Développer des solutions de biocontrôle s’affiche au cœur de la stratégie d’entreprise de Bayer. Les investissements en R&D n’ont jamais été aussi importants : près de 40 M€ par an sur ce créneau. Dans un contexte de réduction d’utilisation des produits phytosanitaires, l’enjeu est de taille : innover pour satisfaire les agriculteurs et les consommateurs, soucieux de préserver l’environnement et leur santé.

Le marché du biocontrôle en France pour l’activité agricole représentait 40 Millions d’€ en 2017. Un chiffre qui devrait doubler d’ici trois à cinq ans. Pour Bayer, l’objectif est de devenir un acteur incontournable de cette activité. La dynamique est déjà bien engagée et ce, depuis le rachat, en 2012, d’Agraquest, une société américaine spécialisée dans les produits de biocontrôle.

« Depuis, notre portefeuille "produits" n’a cessé de s’agrandir, confirme Caroline Protat, directrice marketing chez Bayer. Et cela va se poursuivre. Les agriculteurs et les consommateurs ont de fortes attentes pour produire et consommer de façon plus durable en protégeant l’environnement et leur santé. Nous souhaitons innover pour répondre à ces besoins et satisfaire à leur demande croissante ».

Rhapsody®, un produit naturel multicultures

Bayer compte investir, chaque année, près de 40 M€ en recherche et développement, uniquement sur le créneau du biocontrôle. « Nous voulons nous donner les moyens de mettre au point les innovations utiles pour asseoir l’agriculture de demain, poursuit-elle. Et cela fonctionne car fin août, nous avons obtenu l’homologation de Rhapsody®, un antifongique et antibactérien composé de Bacillus subtilis QST713. Ce produit de biocontrôle, autorisé en agriculture conventionnelle comme en agriculture biologique, stimule les défenses naturelles et la croissance des plantes. Il sera dès cette campagne, une solution contribuant au contrôle du sclérotinia du colza, le botrytis de la vigne, la cercosporiose de la betterave, les monilioses du pêcher le rhizoctone de la pomme de terre et d’autres complexes de maladies en cultures légumières. Selon le couple culture/maladie, le type d’application peut être foliaire ou racinaire. Il peut être appliqué seul ou en association avec des produits fongicides classiques. Sur colza, nous conseillons Rhapsody® en mélange avec une solution fongicide conventionnelle à dose réduite, ce qui permet d’intégrer une solution naturelle efficace, tout en conservant quantité et qualité de récolte. »

« Nous voulons nous donner les moyens de mettre au point les innovations utiles pour asseoir l’agriculture de demain, sur toutes les cultures. »

Caroline Protat
Directrice marketing chez Bayer

Biocontrôle : la tendance s’accélère

Caroline Protat explique que « deux projets de biocontrôle sont dans le pipeline. Ce n’est que le début de l’histoire... Le développement de ce marché, sur le terrain, nécessitera un peu de temps car avec ces spécialités, les pratiques au champ sont totalement bouleversées. Certains agriculteurs sont prêts. D’autres moins. Voilà pourquoi nous allons nous appuyer sur les conseillers agricoles pour accompagner les agriculteurs dans ce changement de pratiques. Le travail avec tous les acteurs de la filière est également très important. Pas question pour nous de diffuser des surpromesses. Si nos spécialités ont besoin d’être associées avec d’autres produits phytosanitaires pour accroître leurs performances, nous n’hésiterons pas à le dire ». 

Poursuivre la mise au point de nouvelles molécules phytosanitaires "classiques" reste d’ailleurs l’un des quatre piliers de la stratégie globale du groupe, aux côtés du biocontrôle bien sûr mais aussi des semences et du digital farming. « Nous restons très actifs sur nos métiers historiques, précise-t-elle. Mais nous savons que le marché des phytosanitaires va progressivement diminuer. Pas question pour nous d’ignorer cette tendance, dictée par des attentes sociétales de plus en plus marquées. Cela reste, pour nous, une opportunité de positionner au mieux nos produits de biocontrôle »

« Pas question pour nous d’ignorer cette tendance, dictée par des attentes sociétales de plus en plus marquées. »

Caroline Protat
Directrice marketing chez Bayer

Une gamme biocontrôle en pleine croissance

Avec l’arrivée de Rhapsody®, la gamme biocontrôle de Bayer se compose désormais de :

  • Contans® WG, pour diminuer durablement la pression sclérotinia. Homologué sur toutes les cultures. Il est composé de spores de Coniothyrium minitans, un champignon parasite.
  • Rhapsody®, la solution anti-fongique et anti-bactérienne multicultures composée de bactéries (Bacillus subtilis QST713) sous formulation liquide.
  • Decis trap® MB qui permet de contrôler par piégeage la mouche du brou du noyer.
  • Decis® trap MED, pour contrôler par piégeage la mouche méditerranéenne causant des dégâts importants en pêcher, agrumes et pommier.

À noter que toutes ces spécialités sont utilisables en agriculture biologique.