Les enjeux de la préparation du sol en maïs

À la fin mars, la campagne de semis de maïs est sur le point de débuter. La préparation du sol est l’étape clé pour installer le potentiel de rendement de la culture. Cela aura pour effet d’assurer une levée rapide et homogène de la culture, et d’optimiser l’efficacité des solutions de pré-levée.

Préparation du sol, ce qu’il faut éviter

Pour un bon lit de semences, il convient d’éviter les préparations trop creuses et soufflées, notamment en conditions sèches. Mais aussi les préparations trop motteuses qui ne favorisent pas le contact sol-graines.

L’enjeu d’un bon lit de semences

Pour faire lever les semences dans les meilleures conditions et exprimer tout le potentiel de la culture, il faut respecter les fondamentaux :

  • Vitesse d’utilisation avec un matériel adapté
  • Profondeur
  • Densité de semis 

Et surtout ne pas privilégier le rendement du chantier au détriment de la qualité.

Traitement herbicides post-semis : pensez pré-levée !

L’idée est de commencer par éliminer le plus possible d’adventices, à l’aide d’herbicides racinaires, et de peaufiner ensuite le nettoyage de la parcelle.

L’exigence principale de la pré-levée, dans le cas d’herbicides à pénétration racinaire (tels que les isoxazoles : Adengo® et Merlin® Flexx), est le besoin en humidité du sol pour qu’ils soient mis en solution et absorbés par les jeunes racines d’adventices.

Les autres facteurs d’efficacité des herbicides racinaires sont le type de sol (plus il est lourd, riche en argile et matière organique, plus la dose d’herbicide devra être conséquente et vice versa), la qualité du lit de semences (plus il est fin, plus le produit sera en contact avec les adventices et donc plus il sera efficace) et bien sûr, le stade des mauvaises herbes (elles doivent être le moins développées possible).

Concernant le réglage du pulvérisateur, un seul impératif : limiter la dérive. Pour cela, vous pouvez simplement respecter simultanément ces conditions efficaces de mise en œuvre lors des applications :

  • Ne pas traiter en condition venteuse (< 19 km/h)
  • Respecter une hauteur de rampe la plus basse possible (50 cm de la cible avec des buses à 110° et 80 cm avec des buses à 80°)
  • Utiliser des buses à injection d’air (Homologuées ZNT) pour réduire par 3 la dérive

Une pluie d’au moins 10 mm dans les 10 jours après l’application est souhaitable pour une efficacité optimale des herbicides racinaires.

Conclusion

Une bonne préparation du sol et un désherbage précoce constituent les étapes clés pour installer le potentiel de la culture.