Associer le biocontrôle avec le conventionnel pour une meilleure maîtrise de la qualité et des résidus, c’est possible !

L’association de la solution de biocontrôle Serenade® Max avec le produit conventionnel Teldor® protège de façon innovante la vigne contre le botrytis. Avec à la clé, une meilleure maîtrise des résidus, une baisse de l’IFT (Indice de Fréquence des Traitements) et une récolte préservée, en rendement comme en qualité.

Les viticulteurs se montrent de plus en plus attentifs aux solutions de biocontrôle pour répondre aux attentes sociétales de moins de traitement et d’une meilleure maîtrise des résidus. La solution proposée par Bayer dans le cadre de la protection de la vigne contre le botrytis est d’associer en un seul passage, un produit conventionnel et un produit de biocontrôle. Premier bénéfice pour le viticulteur : la dose de la solution chimique conventionnelle est diminuée sans prendre de risque pour la protection des grappes.

Ainsi, le biocontrôle Serenade® Max composé de bacillus subtillus souche QST 713, une bactérie naturellement présente dans le sol, est appliqué avec le produit conventionnel Teldor® contenant la molécule fenhexamide. Les deux produits agissent sur la paroi cellulaire du pathogène par des modes d’actions différents et complémentaires.

Bon à savoir

En plus d’une efficacité renforcée, le recours au biocontrôle permet d’abaisser la dose du produit conventionnel auquel il est associé, une meilleure maîtrise des résidus, sans compromis sur la qualité de leur vendange.

Recommandations

Selon la pression en botrytis, Bayer préconise deux équilibres de fenhexamide avec le bacillus subtillus souche QST 713 :

En situation à fort risque historique en Champagne :

  • Teldor® 1,2 kg/ha + Serenade® Max 3 kg/ha

Dans toutes les autres situations :

  • Teldor® 1 kg/Ha + Serenade® Max 4 kg/ha assurant un niveau de protection similaire à une pleine dose de Teldor® à 1,5 kg/ha