Pulvé’Fluo révèle la qualité de la pulvérisation

Bayer propose aux viticulteurs d’évaluer la performance de leur matériel de pulvérisation et de leurs pratiques. Comment ? En visualisant la répartition du produit sur le feuillage, grâce au procédé de luminescence Pulvé’Fluo.

La qualité de la pulvérisation est essentielle pour répondre aux attentes sociétales de « traiter mieux ». Habitudes de travail, type de matériel et de buses, orientation des buses, réglages, intensité de l’assistance d’air, configuration du vignoble, météo... Tous ces paramètres influent sur l’homogénéité et l’efficacité du traitement.

Visualiser les points d’impact de la pulvérisation

43
sessions organisées de 2010 à 2017

Pour améliorer la technique, rien de mieux que de visualiser les points d’impacts de toutes les gouttelettes sur la plante. C’est là qu’interviennent les démonstrations réalisées lors des ateliers pédagogiques Pulvé’Fluo proposés par Bayer. De l’avis d’utilisateurs, parmi les 3000 ayant participé aux sessions qui se sont succédées chaque année en juin et juillet, depuis 2012 : « Il faut le voir pour le croire ! ». C’est de nuit que tout se clarifie. Une encre incolore pulvérisée dans la journée révèle, grâce à une lampe UV, les défauts et qualités d’application sur la vigne.

3000
viticulteurs sensibilisés aux bonnes pratiques

Les démonstrations sont organisées avec un expert (conseillers de la distribution agricole, privés des chambres d’agriculture ou des instituts) de chaque région viticole. « Souvent, la couverture de la vigne ressort hétérogène, certains s’aperçoivent même qu’en passant tous les quatre rangs, ils n’en atteignent que trois, d’autres remarquent l’hétérogénéité de la protection pour chaque plante : tout est sur la grappe ou uniquement sur les feuilles », témoigne Pierre-Yves Yeme ingénieur développement durable Bayer. Après le temps du constat, vient celui de la pédagogie. Les experts délivrent conseils, aides au réglage et insistent sur les facteurs-clés de réussite d’une application en fonction du vignoble, du matériel, de l’orientation de buses ou de l’importance du bon nombre de rangs traités par rapport au matériel.

« Travailler sur la qualité de la pulvérisation est un moyen de répondre aux trois piliers de l’agriculture durable. Le résultat technico-économique est optimisé, car tous les organes sensibles de la vigne sont protégés. La maitrise de la dérive permet d’aller toujours plus loin dans la prévention de l’impact des produits sur les cultures adjacentes et l’environnement, en renforçant bien sûr la protection de l’utilisateur et du voisinage. »

Pierre-Yves Yeme
Expert pulvérisation

Les étapes du diagnostic Pulvé’Fluo

Le kit

  • Facile à mettre en œuvre, la démonstration s’organise avec les conseillers techniques et l’expert pulvérisation référent sur la région.

La pulvérisation

  • Le liquide incolore mais luminescent est mélangé à l’eau. Cette préparation est pulvérisée sur les vignes du domaine accueillant l’expérimentation.

L'atelier

  • En attendant la tombée de la nuit, un atelier pédagogique sur les bonnes pratiques de pulvérisation est organisé. Toutes les questions et demandes sont les bienvenues : aides au réglage, rappels des facteurs-clés de réussite d’une application en fonction du vignoble, du matériel, de l’orientation des buses ou de l’importance du bon nombre de rangs traités par rapport au matériel. Puis vient le temps des explications et conseils.

En images