Phyto'Fluo : mieux visualiser le risque d'exposition

Mettre en évidence les projections de bouillie lors du débouchage d'une buse : tel est l'objectif du kit pédagogique Phyto'Fluo proposé par Bayer. Lumière sur les mauvaises habitudes et focus sur les bonnes pratiques à adopter.

Déboucher une buse peut s’avérer nécessaire durant le chantier de traitement. Chacun a ses habitudes, mais certains gestes sont indispensables pour éviter tout contact de produit phytosanitaire avec la peau, d’autres sont à proscrire. Alors, rien de plus pédagogique qu’une mise en situation pour mieux comprendre le risque d’exposition.

Bayer a mis au point Phyto’Fluo, le kit de visualisation du risque d’exposition. Cet atelier est animé par les distributeurs agricoles notamment sur leurs plateformes d’essais, par les conseillers techniques de la Mutualité sociale agricole (MSA) et aussi dans le cadre des Comités régionaux d’orientation et de suivi du plan Ecophyto (CROS).

Présentation de Phyto'Fluo en vidéo

Points d’impact de la bouillie en fluo

L’opération de nettoyage est simulée mais la bouillie est remplacée par une encre fluorescente jaune ou bleue. L’agriculteur dispose de lunettes, de gants en nitrile, d’une combinaison, de brosses. Il s’équipe comme à l’accoutumée et réalise le débouchage. Il met ou non les gants, utilise ou non la brosse, parfois… souffle sur la buse !

« A ce stade, nous ne lui donnons pas de conseils, car l’objectif est bien d’identifier quels sont les gestes avec risques et ceux sans risque. »

Sonia Laurent
Ingénieur Bonnes Pratiques

Juste après, l’agriculteur se rend dans une chambre noire installée pour cette occasion. A l’aide de la lampe UV, il voit immédiatement les zones d’impact du produit.

« Et là c’est bien mieux qu’un long discours. Certains sont même très étonnés. »

Sonia Laurent
Ingénieur Bonnes Pratiques

Des projections de liquide apparaissent sur les mains et ceux qui ont soufflé sur la buse se repèrent très vite dans le noir à la faveur des points lumineux sur leur visage… Les parties du corps ainsi marquées sont reliées à des gestes spécifiques effectués par l’agriculteur.

Il peut alors rapidement corriger son comportement et mieux adapter son équipement en prenant conseil auprès des experts sécurité qui organisent cette opération.

« C’est aussi une façon de bien se préparer au Certificat individuel. »

Sonia Laurent
Ingénieur Bonnes Pratiques
60 à 80%
de risque d’exposition des mains

Le risque cutané est majeur

Le risque d’exposition des mains lors de toute manipulation est de 60 à 80 %.

La préparation de la bouillie est la tâche la plus délicate puisque le produit est concentré.

Des tâches anodines comme le débouchage de buses ou le nettoyage du matériel sont sources d’exposition très importantes.

Le kit Phyto-Fluo : une animation pédagogique facile à organiser

Le kit est destiné aux conseillers agricoles et experts sécurité dans le cadre des réunions de prévention des risques phytosanitaires et lors des essais. Ce kit a été conçu avec l’aide de la MSA (Mutualité Sociale Agricole).

Il comprend :

  • Un mini-pulvérisateur avec deux buses en circuit fermé (avec mode d’emploi)
  • De l’encre invisible (fluorophore jaune et bleu)
  • 2 Lampes U.V. et 4 piles LR6 AA
  • 1 brosse de nettoyage
  • 2 bandes de tissu noir (1,50 x 6 mètres) : Elles se posent sur les armatures des tentes et permettent de réaliser une chambre noire.
  • Des E.P.I : lunettes, gants, combinaisons
  • 1 caisse de transport
  • 6 posters « Gestes Pro » pour habiller l’atelier