Plateforme collaborative Capital Propreté Parcelles, les solutions de désherbage se partagent

Dernière mise à jour le 27/07/2017

Ils sont six agriculteurs, bientôt huit, et postent sur bayer-agri, au fil de leurs pratiques, les stratégies qu’ils conduisent afin de résoudre leurs problèmes de désherbage. Cette initiative portée par le réseau social Capital Propreté Parcelle a été inaugurée le 14 juin 2017 sur les Culturales à Bétheny dans la Marne. La force du groupe c'est le partage.

Capital Propreté Parcelles un réseau social dédié aux échanges et partages d’expérience en désherbage

Le 14 juin, à l'occasion des Culturales, le réseau social d’agriculteurs Capital Propreté Parcelle a été lancé par les équipes Bayer dédiées aux désherbage des grandes cultures. Gabriel Carn, Chef Marché herbicides céréales , a souligné son originalité : « Notre volonté est de connecter entre eux, ceux qui expérimentent sur leur exploitation et ceux en quête de solutions. »

Avec une flore adventice de plus en plus complexe et résistante, observée dans toutes les régions de grandes cultures, les réponses s’élaborent collectivement, sur le terrain.

Pourquoi cette dénomination Capital Propreté Parcelle ? « Être agriculteur, c’est transmettre un capital, avec une valeur productive de la terre, répond-t-il. Les situations d’impasse en désherbage abaissent cette valeur. » Les six agriculteurs impliqués partagent leurs pratiques à travers des vidéos, des photos ou des commentaires postés sur le net. L’initiative est ouverte à tous, il suffit de s'inscrire sur le site Bayer-agri.fr pour suivre un ou plusieurs agriculteurs proche de sa région, recevoir des alertes mail, ou mettre des commentaires. « Tout le monde peut s'abonner, ajoute Gabriel Carn. Nous voulons avancer avec les agriculteurs et nos équipes participent à l'enrichissement du réseau. »

La démarche totalement transversale, prend en compte aussi bien les aspects techniques, réglementaires qu'environementaux pour trouver les meilleures solutions aux problématiques de désherbage de plus en plus complexes. La rotation des cultures est un élément clé et sera couplée à la combinaison des leviers non-chimiques (labour, décalage de date de semis, faux-semis, désherbage mécanique…) et chimiques (diversification des modes d’actions).  L’équipe maïs Bayer apporte aussi sa contribution dans cette approche agronomique. Pour Guillaume Ferrer, chef marché maïs, le raisonnement « propreté » se construit sur plusieurs campagnes, régi par trois mots clés : « Anticiper, expérimenter, adapter »


"Notre volonté est de connecter entre eux ceux qui expérimentent sur leur exploitation et ceux en quête de solutions", Gabriel Carn, Chef Marché Herbicides Céréales



"Le raisonnement 'propreté' se construit sur plusieurs campagnes, régi par trois mots clés : anticiper, expérimenter, adapter", Guillaume Ferrer, Chef Marché Maïs


Pour en savoir plus sur cette thématique contactez Bayer Service Infos

Partagez cet article :